article

Aux éditeurs de concevoir des services sans coutures avec FranceConnect

La DINSIC encourage les éditeurs de progiciels, récemment réunis en atelier, à intégrer nativement FranceConnect à leur offre. Objectif : s’appuyer sur des données ouvertes par des fournisseurs d'API pour proposer des services « tout en un » aux administrations. 

FranceConnect est aujourd’hui connu pour fournir aux usagers un mode unique d’authentification auprès des différents services publics en ligne. Mais le dispositif porte une autre promesse. Celle d’assurer le rôle de tiers de confiance lorsque deux administrations s’échangent des données dans le cadre d’une démarche initiée par l’usager, et toujours sous son contrôle. Ces échanges de données, qui favorisent l’émergence de services entièrement dématérialisés, ont été au cœur du dernier « atelier éditeur » organisé début avril dernier par les équipes FranceConnect. L’objectif étant que ces éditeurs développent sur étagère de tels services.

Vers des services sans coutures

De quel type de services parle-t-on ? Celui d’une marie par exemple qui propose à un usager authentifié avec FranceConnect d’inscrire en ligne son enfant à la crèche. Elle récupère alors pour lui son revenu fiscal de référence (RFR) auprès d’une API spécifique mise à disposition par l’administration fiscale. Sans jamais qu’il ait donc à le présenter lui même.

Mais ce n’est là qu’un des très nombreux services « tout en un » potentielement développé sur la base d'API FranceConnectées. Ces services pourraient ainsi concerner le calcul de tarifs préférentiels (pour la petite enfance, le transport, les activités sportives ou culturelles, etc.), l’éligibilité d’un foyer à un service de la collectivité ou encore la délivrance de titre sécurisés (retraite, permis, carte d’identité, carte grise, etc..). Et bien d’autres volets de la vie administratives encore….

Intégrer nativement le bouton FranceConnect

On le voit, ces échanges inter-administrations répondent à la volonté de proposer des services publics sans couture, par ailleurs basés sur le consentement de l’usager. Or qui d’autres que les éditeurs de progiciels pour administrations centrales et collectivités locales pour imaginer, concevoir et industrialiser ces nouveaux services ?  Ils ont donc un rôle de premier plan dans cette stratégie de simplification des services publics.

C’est précisément ce message qui a été adressé à la quarantaine de sociétés présentes lors de cette deuxième édition de l’atelier éditeurs. Des sociétés qui ont toutes compris l’intérêt d’intégrer nativement le dispositif FranceConnect au sein de leur offre. Certaines, ont d’ailleurs déjà réalisé cette intégration (Localéo, Entre’Ouvert, Arpège, …).

Un processus de raccordement bientôt explicité

Pour faciliter le recours aux APIs, la DINSIC travaille actuellement à leur référencement et leur description précise sur api.gouv.fr. Elle s’attelle également à formaliser le processus de raccordement des fournisseurs de services vers les API des fournisseurs de données. Ce chantier comprend les aspects d’optimisation de la contractualisation entre les différentes parties.

L’équipe FranceConnect encourage les intégrateurs et les éditeurs à lui faire part de leurs attentes et à décrire les besoins exprimés par leurs clients (administrations et collectivités). Que les prestataires n'ayant pas assisté à l'atelier n'hésitent pas à contacter l'équipe par mail ( support.partenaires@franceconnect.gouv.fr).

Mots clés

editeurs